Bannière du GHT Paris

Rencontre avec Pierre Seners

Pierre Seners est neurologue à l’Unité Neuro-Vasculaire de Neuro Sainte-Anne et chercheur au sein de l’équipe Accidents Vasculaires Cérébraux pilotée par le Pr Jean-Louis Mas, dans l’unité INSERM basée sur le site Sainte-Anne du GHU Paris. A ce titre, il est affilié à la fois au GHU Paris, à l’université Paris Descartes, et à l’Inserm, au sein de l’Institut de Psychiatrie et Neurosciences de Paris (IPNP).

Ce que l’on sait

L’infarctus cérébral est lié à l’occlusion d’une artère cérébrale par un caillot. Lorsque l’artère occluse est de gros calibre, le traitement consiste à administrer en urgence une thrombolyse (perfusion d’un produit par voie veineuse visant à dissoudre le caillot ; très facile et rapide à administrer) puis à réaliser une thrombectomie (retrait mécanique du caillot par un dispositif intracrânien ; très efficace mais peu disponible rapidement). Chacun des deux traitements comportant des risques (notamment d’hémorragie cérébrale), il est important de déterminer les facteurs permettant de prédire les chances de recanaliser (‘déboucher’) l’artère après thrombolyse, dans l’optique d’une médecine personnalisée.

Ce que l’on apprend

Dans une large étude française incluant plus de 1000 patients,1 nous avons montré que 20% des patients traités par thrombolyse ont recanalisé l’artère avant la thrombectomie et que la longueur du caillot – qui peut être mesurée de manière rapide et fiable sur l’IRM cérébrale – est un facteur prédictif majeur de recanalisation après thrombolyse. La probabilité de recanalisation est >80%, ~30% et <10% en cas de caillot ≤5mm, entre 6 et 10mm et >10mm, respectivement.

Ce que cela change

La très faible efficacité de la thrombolyse en cas de caillot >10mm pose la question de son utilité dans cette situation. Des essais cliniques randomisés comparant le traitement combiné (thrombolyse puis thrombectomie) à une thrombectomie seule (sans thrombolyse préalable) sont donc nécessaires chez ces patients.  

Ref :

Seners P, Turc G, Naggara O, et al. Post-thrombolysis Recanalization in Stroke Referrals for Thrombectomy: Incidence, Predictors, and Prediction Scores. Stroke 2018; 49: 2975-82.