Bannière du GHT Paris

Rencontre avec Philibert Duriez

Philibert Duriez est chercheur au sein de l’équipe vulnérabilité génétique aux comportements addictifs pilotée par le Pr Gorwood, de l’unité INSERM basée sur le site Sainte-Anne du GHU Paris. Il est également psychiatre à La Clinique des Maladies Mentales et de l’Encéphale (CMME), spécialisé dans les troubles alimentaires.

La caractérisation de phénotypes cliniques précis (ensemble des caractères observables d’un individu, comme la couleur des yeux par exemple) est indispensable pour attribuer à  des spécificités cliniques les résultats des analyses génétiques et épigénétiques que nous réalisons au laboratoire.

Assurer une interface entre la recherche fondamentale et la clinique est un atout.

Nous pouvons ainsi modéliser chez le rongeur l’association pathologique entre la restriction calorique et l’activité physique que nous observons dans l’anorexie mentale. En étudiant les liens entre les régions cérébrales impliquées dans la régulation de l’équilibre énergétique (hypothalamus) et les régions de l’apprentissage par la récompense (striatum), nous espérons définir de nouvelles cibles thérapeutiques dont nous manquons cruellement aujourd’hui.

« Notre nouveau Groupe Hospitalier-Universitaire de Paris est riche de la variété de nos domaines de compétences. Les troubles du comportement alimentaire (TCA) constituent certainement une famille de troubles psychiatriques atypiques, du fait de leur forte létalité (1% de mort par an), l’intrication somatique (cause de la moitié des décès) et l’absence de traitement psychotrope disponible. La CMME est donc ravie d’offrir aux collègues du GHU Paris son expérience pour les patients souffrant de TCA, pour repérage, orientation et soins (avec 30 lits d’hospitalisation et 70 places d’hôpital de jour fléchés TCA). 

Notre jeune « centre expert » vous est donc ouvert, pouvant recevoir 500 nouveaux patients par an (demandes à adresser à centre-tca-cmme@ghu-paris.fr). »,

Clinique des Maladies Mentales et de l’Encéphale (Pr Philip Gorwood), Hôpital Sainte-Anne, GHU Paris.