Bannière du GHT Paris

Intérêt démontré de la remédiation cognitive pour les jeunes adolescents avec un trouble déficit de l’attention (TDA/H) ou autistique

Le GHU Paris psychiatrie & neurosciences innove en psychiatrie infanto-juvénile et propose une nouvelle approche en remédiation cognitive.

Au sein du service de Psychopathologie de l’Enfant et de l’Adolescent au GHU Paris / Sainte-Anne (pôle 16ème ardt), Stéphan Renou, psychologue et Catherine Doyen, pédopsychiatre, cheffe de service ont développé un nouveau programme proposé aux jeunes adolescents de 11 à 15 ans. Détaillée dans une publication récente, la méthode NEAR (Neuropsychological Educational Approach to Remediation), initialement développée à l’intention des adultes, est ici expérimentée pour la première fois auprès de jeunes patients présentant un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) – voir encadré – et/ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

La remédiation cognitive : une méthode reconnue en constante évolution

NEAR est une approche thérapeutique dont l’objectif est d’améliorer certaines fonctions cognitives défaillantes telles que l’attention, la mémoire, la flexibilité mentale, etc… Elle relève de la remédiation cognitive et fait à ce titre partie de l’éventail d’outils utilisés au sein du C3RP* notamment. Dans le cadre présent, la méthode repose sur des exercices spécifiques pour optimiser les fonctions cognitives et exécutives et améliorer la dimension métacognitive, c’est-à-dire la capacité à apprécier, évaluer, juger ses propres capacités mentales et ainsi planifier ses actions. En somme, « penser ses propres pensées ».

Chez l’enfant et l’adolescent, plusieurs programmes de stimulation cognitive existent déjà notamment pour le TDA/H. Les premiers résultats indiquent essentiellement des bénéfices en termes de mémoire de travail visuelle et verbale. Les autres fonctions cognitives étaient moins réactives à cet apprentissage avec des effets limités sur les symptômes.

Mise en place du programme NEAR et premiers résultats positifs

Le programme NEAR vise à travailler simultanément certaines fonctions cognitives et la dimension métacognitive pour ensuite les généraliser dans la vie quotidienne. Il combine exercices cognitifs et groupe de thérapie comportementale et cognitive. Le jeune adolescent identifie les stratégies et les connaissances qu’il a utilisées pour réaliser la tâche (décontextualisation des apprentissages) puis réfléchit et identifie des situations à l’intérieur desquelles il pourra réutiliser les stratégies utilisées (recontextualisation des apprentissages).

Le rôle du thérapeute est primordial car il veille à ce que le jeune adolescent puisse établir des liens ou des « ponts » entre ce qu’il travaille en séance et les tâches qu’il accomplit ou qu’il pourrait accomplir au quotidien.

Les premières observations montrent une bonne acceptabilité auprès des jeunes adolescents. Il y a une nette amélioration sur le plan de la mémoire et à un degré moindre des bénéfices au plan attentionnel et en termes de planification.

Ces bénéfices semblent également transférables en milieu scolaire.

Le programme NEAR est adaptable à un plus large éventail de déficits neuropsychologiques et donc à un plus grand nombre de jeunes présentant des troubles du comportement ou émotionnels.

Cette étude confirme l’intérêt de la remédiation cognitive en pédo-psychiatrie, en plein essor et conforte l’intérêt des interactions entre les différents réseaux thérapeutiques au sein même du GHU Paris.

>>> Lien vers l’article

*C3RP : Centre Ressource en remédiation cognitive et réhabilitation psychosociale