Bannière du GHT Paris

Le GHU Paris s’associe à l’artiste C215 pour réaliser une campagne de street art dans tout Paris #GHUParisxC215

  • Une résidence artistique itinérante dans 16 structures accueillant les personnes en souffrance psychique ou atteintes de troubles neurologiques
  • Un partenariat destiné aussi bien aux patients qu’aux aidants, aux professionnels et aux riverains
  • Une volonté d’inclusion hospitalière dans la cité et de destigmatisation

Fruit de la fusion des hôpitaux Sainte-Anne, Maison Blanche et Perray Vaucluse, le GHU Paris, créé en janvier 2019, comprend 170 structures réparties dans la ville, accueillant des publics souffrant de troubles psychiatriques aigus ou chroniques, et neurologiques, animées par près de 6000 professionnels.

Fortement impliqué dans les programmes culturels, le GHU Paris a saisi l’opportunité d’une collaboration inédite avec C215 afin de rassembler sa communauté professionnelle et de véhiculer, par un médium artistique par essence citadin, une représentation destigmatisante de la maladie mentale. Icône du street art contemporain et militant de l’humanisme, Christian Guémy souhaite des « oeuvres qui fédèrent ». Il a ainsi élu le thème du papillon comme motif des 16 pochoirs conçus spécialement pour le GHU Paris, déclinés dans des formes, dimensions, et couleurs propres à chacune des structures qui en sera ornée. Un motif à la fois universel et polysémique, qui dessine un parcours à travers la capitale. Et qui insuffle poésie et émotion dans des lieux de soins très urbains, aux conditions d’exercice souvent éprouvantes. Centres médico-psychologiques, centres d’accueil thérapeutique à temps partiel, sites d’hospitalisation, la diversité des types de prises en charge assurées par le groupe est représentée, tant au Nord qu’au Sud, aussi bien auprès des publics adultes qu’enfants, en intérieur comme en extérieur.

Au cours de ces performances qui ont débuté du 24 mai jusqu’à la mi-juin, équipes médicales et soignantes sont conviées aux côtés des malades, de leur entourage et des voisins des quartiers. L’occasion d’échanger avec l’artiste, de susciter des projets thérapeutiques à caractère créatif, dans un continuum ville-hôpital encore trop contrarié par des a priori sur la santé mentale. Grâce à son oeuvre accessible et trans-générationnelle, une autre forme de dialogue peut avoir lieu avec l’environnement direct des structures de secteur, au contact des voisins et plus largement de la population.

Pochoiriste né en 1973 à Bondy, Christian Guémy établit son atelier d’artiste à Vitry en 2006. L’année suivante il réalise au coeur du 13ème arrondissement le « chat » qui habille l’une des tours du quartier Nationale. Doté d’une notoriété internationale, C215 peint ou graffe sur des objets de recyclage dans de nombreuses galeries. Attaché à rendre hommage tant aux anonymes qu’aux figures, il portraitise Simone Veil lors de sa panthéonisation et réalise également des oeuvres pour Charlie Hebdo. Par ses valeurs, sa technique, et son ancrage parisien, C215 représente un allié d’engagement au service d’un vision partagée du « vivre ensemble ».
Filmé, photographié et instagrammé lors de ses réalisations, l’artiste participera à un grand jeu concours destiné aux professionnels du GHU et aux équipes des CATTP visant à sélectionner soit la photographie soit la création la plus inspirée à partir des pochoirs réalisés. Verdict en direct des Journées européennes du Patrimoine le 13 septembre. Auparavant, tous les publics intéressés par son oeuvre et curieux d’en savoir plus sur la santé mentale sont chaleureusement conviés au vernissage de l’opération programmée le 18 juin dès 15h, espace lobby site Sainte-Anne, 1 rue Cabanis Paris 14e.

Suivre l’opération sur @ghu-paris & Insta #C215XGHUParis