Bannière du GHT Paris

La piste métabolique dans l’anorexie mentale : la recherche avance

Une nouvelle étude menée par les équipes de la Clinique des Maladies Mentales et de l’Encéphale (CMME) associées à l’Institut de Psychiatrie et Neurosciences de Paris (IPNP) met en perspective les découvertes récentes sur les interactions entre les facteurs métaboliques et les aspects neurocognitifs dans l’émergence et la persistance de l’anorexie mentale. Elle vient d’être publiée dans la revue scientifique Trends in Endocrinology and Metabolism.
Les auteurs reviennent sur l’histoire de la description de l’anorexie mentale, entre trouble mentale et maladie endocrinienne, avec les récentes découvertes en génétiques qui signent « un retour du métabolisme »

>>> Lire l’article L’anorexie, un trouble métabo-psychiatrique ?

L’anorexie mentale peut aujourd’hui être décrite comme un trouble métabo-psychiatrique. Cet article vise à illustrer les interactions entre le système de récompense (reward system) et les anomalies métaboliques observées dans l’anorexie mentale.

Ainsi nombre de modifications du métabolisme observées dans les cas concernés ne sont pas uniquement des adaptations à la dénutrition ou des complications : elles participent activement à l’apparition et au maintien du trouble alimentaire.
Mieux comprendre ces interactions peut aboutir à mettre en évidence de nouvelles cibles thérapeutiques pour une maladie sans traitement biologique à ce jour, en dehors de la renutrition.

>>> Lien de l’étude

Auteurs :
Pr Gorwood, Dr Duriez (CMME, GHU Paris)
Equipe du Pr Gorwood : Odile Viltart, Nicolas Ramoz, Virginie Tolle (IPNP)