Radiologie et imagerie médicale

Chef de service : Pr Jean-François Meder
PU-PH : Pr Catherine Oppenheim
Chef de clinique / Assistant : Dr Laurence Legrand

Le service d’imagerie du site Sainte-Anne (Centre Raymond Garcin) a une activité diagnostique et thérapeutique (radiologie interventionnelle). Le service est équipé d’une plateforme d’imagerie très moderne.
Imagerie diagnostique

  • 2 appareils d’IRM : 1,5 T et 3T
  • 1 scanner 64 barrettes
  • 1 échographe
  • 1 appareil de radiographie standard

Plateforme de neuro-imagerie de recherche

La plateforme possède deux IRM, un scanner 64 détecteurs, deux échographes, un appareil d’angiographie numérique bi-plan, et une salle de radiographie.

Les IRM :

Discovery MR750 3.0T
Aimant

  • Longueur : 1m74 (sans capot)
  • Ouverture du tunnel : 60cm
  • Amplitude des gradients : jusqu’à 50 mT/m
  • Vitesse de changement d’amplitude des gradients: 200 T/m/s  
  • Temps de montée des gradients : 251 µsec

Antennes

  • Antenne tête à  32 canaux
  • Antenne Tête-cou-rachis :
  • 12 éléments partie tête
  • 16 éléments partie neuro vasculaire
  • 8 éléments partie rachis
  • Antenne tête à 8 canaux
  • Antenne Haute Résolution dédiée à l’exploration des carotides
  • Autres antennes : épaule, genou, cheville, seins, thorax, abdomen, rachis

Signa HDxt 1.5T


Aimant

  • Longueur : 1m73 (sans capot)
  • Ouverture du tunnel : 60cm
  • Amplitude des gradients : 33 mT/m
  • Vitesse de changements d’amplitude des gradients : 120 T/m/s
  • Temps de montée des gradients : 276 µsec

Antennes

  • Antenne Tête-cou-rachis :
  • 12 éléments partie tête
  • 16 éléments partie neuro vasculaire
  • 8 éléments partie rachis
  • Antenne tête à 8 canaux
  • Antenne Haute Résolution dédiée à l’exploration des carotides
  • Autres antennes : épaule, genou, cheville, seins, thorax, abdomen, rachis, souple

Le scanner

  • CT LIGHTSPEED VCT64 XTe avec logiciel de calcul itérative de la dose
  • Couverture de 80 mm pour l’acquisition de neuroperfusion

Le matériel vasculaire IGS INNOVA  IGS 630 avec INNOVA CTHD

  • Acquisition 3D : Rotation sur 200° à 50imgs/sec.  250, 350 or 600 projections possibles 50 imgs/sec
  • 2 détecteurs de 30cmx30cm.

Les échographes

 

  • 1 Echographe fixe neurovasculaire-cardio IU 22 Matrix
  • 3 Echographes portables CX 50

Ces examens peuvent être obtenus dans des délais très courts (>1 semaine pour une IRM). Le service d’imagerie du site Sainte-Anne est un service public, conventionné.

Prendre un Rendez-vous


Le jour de l’examen, nous vous recommandons de vous présenter à l’accueil muni de :

  • Votre ordonnance
  • Votre carte vitale
  • Si besoin, de vos anciens examens d’imagerie concernant la même région anatomique

Vérifiez que les informations de votre carte vitale sont à jour, notamment en cas de situation particulière telle que 100% ALD, 100% CMU,…

La prise de rendez-vous se fait soit par téléphone, soit en ligne, ou par e-mail auprès du secrétariat du service.
Tél : Secrétariat 01 45 65 83 00 ou au 01 45 65 72 72   (du lundi au vendredi de 9h00 à 16h30)
Fax : 01 45 65 84 70
Courrier :  Service Imagerie Morphologique et Fonctionnelle, Centre Hospitalier Sainte-Anne, 1 rue Cabanis, 75014 Paris.
Mail : rdv-imagerie@ghu-paris.fr

Pour joindre directement en urgence un radiologue de l’équipe : 01 45 65 72 72
Pour un examen en urgence (7j/7 et 24h/24), vous pouvez joindre directement un médecin sénior de l’équipe au 01 45 65 72 00

 

Les examens réalisés :
Notre équipe est spécialisée dans les maladies du cerveau, de la moelle et du rachis, ainsi que dans l’imagerie des vaisseaux sanguins. Nous effectuons également des IRM de la face, du cou, de l’orbite et de l’hypophyse.

Ces examens peuvent être réalisés sous anesthésie générale, si nécessaire.

Nous effectuons également des IRM des autres parties du corps, en collaboration avec d’autres sites (Hôpital Cochin, Hôpital Necker, Hôpital Georges Pompidou).

IRM - Appareils :

IRM 1,5 Tesla General Electric
Localisation : rez-de-chaussée du bâtiment Raymond Garcin
IRM 3 Tesla General Electric
Localisation : sous-sol du bâtiment Raymond Garcin
 


IRM - Indications :

 

  • Cerveau

L'IRM est un excellent examen pour visualiser le cerveau. Elle est utilisée pour détecter des anomalies tumorales, vasculaires (AVC, anévrysme, …) et pour l'évaluation de diverses maladies neurologiques (sclérose en plaque, déclin cognitif). L’IRM est également indiquée pour l’exploration de la région orbitaire ou hypophysaire. Une IRM cérébrale permet d’analyser la partie superficielle du cerveau (la substance grise), sa partie profonde (la substance blanche), ses ventricules (les cavités intracérébrales) et leur contenu, le liquide céphalo-rachidien. Elle fournit notamment des informations précises sur la fosse postérieure du cerveau, une zone qui reste peu visible au scanner. Par ailleurs, une angio IRM cérébrale permet d’étudier la vascularisation artérielle et veineuse du cerveau. L’IRM cérébrale peut ainsi fournir des informations hautement fiables sur la plupart des  anomalies des structures anatomiques du cerveau, permettant de définir aussi bien leur localisation que leur nature et leur origine. Par conséquent, elle reste un outil de référence pour le diagnostic de nombreuses pathologies cérébrales, que ce soit en examen de première ou de seconde intention, notamment lorsque les lésions ne sont pas détectables au scanner.

IRM Fonctionnelle Cerveau
Examen non invasif ayant pour but de connaître les zones cérébrales impliquées dans la réalisation une tâche donnée, sans injection de produit de contraste. Cet examen est demandé dans différentes circonstances parmi lesquelles :
-       Pathologie tumorale :
Repérage du rapport entre zones fonctionnelles normales (langage, motricité, sensibilité) et une lésion cérébrale afin de prévenir une complication post opératoire.
Maladie épileptique
Détection de réorganisation des zones fonctionnelles, secondaire à une lésion causale ou à la maladie épileptique elle-même, avant d’envisager une chirurgie.
Stimulation corticale
Repérage des régions cibles avant traitement de la douleur par stimulation corticale.
ORL
Notre centre est également spécialisé dans l’imagerie de la face et du cou : IRM des rochers, IRM des sinus, IRM faciale, IRM du pharyngo-larynx, IRM des glandes salivaires.
Colonne vertébrale
L'IRM est souvent l'examen de choix pour l'évaluation des problèmes provenant du rachis, que ce soit une hernie discale ou une atteinte dégénérative. Chez les personnes ayant déjà été opérées, l'IRM permet de distinguer du tissu cicatriciel d’une récidive de la hernie discale.
Angiographie
L'IRM est un examen non invasif pour l'évaluation des vaisseaux sanguins, cérébraux et cervicaux. L’Angio-RM (ARM) permet de diagnostiquer les anévrysmes et les rétrécissements vasculaires (athérome, dissection) ainsi que les malformations vasculaires. Cet examen peut nécessiter une injection de gadolinium, notamment pour l’analyse des vaisseaux du cou.
Articulations et tissus mous
L'IRM permet une évaluation précise des structures anatomiques de l'épaule, du genou, de la hanche, du coude, du poignet, de la cheville, de la main et du pied. On peut ainsi détecter les anomalies au niveau des tendons, des muscles, des ligaments et des os. L'IRM permet également une excellente évaluation des masses impliquant les structures osseuses ou les tissus mous.


Déroulement de l'examen :

Après avoir vérifié avec vous l’absence totale d’objet métallique (piercing, bijoux, montre, barrettes, etc.) et de contre-indication (pace-maker, claustrophobie, valve cardiaque mécanique, corps étranger métallique, …), le manipulateur vous installe, allongé, sur un lit amovible, se déplaçant au sein d’un tunnel.
L’examen dure en moyenne 20 minutes. Il est impératif de rester immobile pendant toute la durée de l’examen afin d’obtenir des images de bonne qualité.
Vous serez seul dans la salle d’examen, mais l’équipe se trouve tout près de vous, derrière une vitre. Un micro permet de communiquer.
L’appareil est très bruyant (casque fourni) mais l’examen n’est pas douloureux.
Pour étudier certaines pathologies, il peut être nécessaire d’injecter par voie intraveineuse un produit de contraste sauf contre-indication (insuffisance rénale sévère, grossesse).

Dans le cadre d’une IRM fonctionnelle, le principe est d’enregistrer en temps réel l’activité cérébrale (dépense d’oxygène) pendant la réalisation d’une tâche particulière (motricité d’un membre, stimulation tactile, exercice de langage ou de mémoire). Cette exploration nécessite donc votre participation. Vous serez accueilli par un médecin ou d’un manipulateur en radiodiagnostic qui s’entretiendra avec vous pendant 15 minutes pour vous expliquer les consignes. Pour le bon déroulement de l’examen, vous serez confortablement installé en position allongée sur une table qui sera introduite dans l’IRM (tunnel de 60 cm de diamètre). Vous serez muni d’un casque audio. Ce casque nous permettra de communiquer avec vous et de vous donner les consignes propres à la réalisation de la tâche (exemple : exercice de langage ou de mémorisation, exercice de contraction de la main, du pied ou de la bouche). Dans certains cas, un médecin sera présent dans la salle avec vous pour réaliser les stimulations (tactiles, mobilité passive d’un membre).

 

Qu’est-ce que la neuroradiologie interventionnelle ?

La neuroradiologie interventionnelle est la radiologie spécialisée dans le traitement des malformations vasculaires du cerveau, de la moelle épinière mais aussi du traitement de certains accidents ischémiques cérébraux (AVC) à la phase aiguë.
Les traitements sont réalisés en passant par l’artère de la cuisse, l’artère fémorale, au niveau du pli de l’aine. De là, différents « cathéters », sorte de tuyaux de quelques millimètres de diamètre, pourront être dirigés vers le cerveau, sans incision chirurgicale.  Le guidage depuis l’aine jusqu’au cerveau se sert de rayons X.
Cette technique est née dans les années 1980 offrant une alternative à la neurochirurgie, qui nécessite une ouverture du crâne. Les progrès réguliers de ce domaine permettent aujourd’hui de traiter par neuroradiologie interventionnelle la grande majorité des malformations vasculaires cérébrales ou de la moelle épinière.
On peut ainsi obstruer des vaisseaux qui ont ou risquent de saigner, dilater ou déboucher des artères.
Les gestes sont réalisés au bloc opératoire sur une table d’angiographie dotée de deux tubes de rayons X, ce qui permet la réalisation d’images en 3 dimensions et haute résolution. La précision du geste nécessite une immobilité parfaite du patient et donc une anesthésie générale.

 

Scanner

Radiographie standard

Echographie/Doppler