Traitements oncologiques post-opératoires

Face à une tumeur cérébrale, le premier traitement oncologique est le traitement chirurgical. Quel que soit le type de procédure (biopsie ou exérèse), il reste une étape primordiale dans la prise en charge d’une tumeur cérébrale qoui ne doit pas être négligée.

Après que ce premier traitement soit réalisé et une fois les résultats de l’analyse anatomopathologique reçus, les différents spécialistes intervenant dans la prise en charge des tumeurs cérébrales se réunissent, on parle alors de Réunion de Concertation Pluri-disciplinaire (RCP) de Neuro-Oncologie, afin de discuter au cas par cas de chaque patient et de lui proposer le traitement oncologique adapté à sa maladie.

Cette obligation légale, dans le cadre du plan Cancer, réunie Neurochirurgiens, Neuro-oncologues, Radiothérapeutes, Neuropathologistes et Neuroradiologues afin d’évaluer la situation de chaque patient, des traitements possibles, de l'analyse de la balance entre les bénéfices attendus et les risques encourus, ainsi que l'évaluation de la qualité de vie va résulter de ces traitements. A la fin de cette réunion, un Projet Personnalisé de Soins (PPS) est défini puis expliqué au patient par l’un des spécialistes impliqués dans la prise en charge.

Selon le type de tumeur cérébrale et le type de prise en charge neurochirurgicale, les suites peuvent s’organiser de deux grandes façons :

  • Aucun traitement oncologique post-opératoire n’est nécessaire. Le neurochirurgien organise alors une surveillance clinico-radiologique, c’est-à-dire que le patient va être surveiller par des consultations externes avec une imagerie cérébrale, dont le rythme sera à l’appréciation du neurochirurgien et défini selon la maladie.
  • Un traitement oncologique post-opératoire (ou adjuvant) est décidé. Il peut s’agir d’un protocole de chimiothérapie, d’une radiothérapie dans ses différentes modalités ou de la combinaison de ces traitements. Lorsque cela est requis, il sera proposé au patient de participer à un protocole de recherche visant à étudier l’efficacité d’un nouveau traitement selon le type de tumeur cérébrale retrouvé.
  • L’unité fonctionnelle de Neuro-Oncologie Chirurgicale du Centre Hospitalier Sainte-Anne participe à deux RCP hebdomadaires de Neuro-Oncologie et offre un avis de RCP pour tous ses patients :
  • Celle de son propre établissement, qui est ouverte à tous les services d’oncologie qui prennent en charge des tumeurs cérébrales,
  • Celle de l’Institut Gustave Roussy, appelée Comité 101, qui reste le principal partenaire du Centre Hospitalier Sainte-Anne dans la prise en charge de ces pathologies.

Quel que soit la décision prise en RCP de Neuro-Oncologie, le neurochirurgien tient une place primordiale dans les différentes étapes de la maladie et organisera une surveillance clinico-radiologique systématique.