Lancement de « Psy Île-de-France », un numéro unique pour aider les familles à soutenir leur proche en souffrance psychique

L’Agence Régionale de Santé Ile-de-France, en partenariat avec le GHU Paris psychiatrie et neurosciences et avec l’appui de l’AP-HP et du Psycom crée pour les familles, aidants ou proches, une plateforme d’écoute régionale inspirée du call center « familles » du GHU Paris (1er acteur hospitalier des maladies mentales et du système nerveux en France) afin de leur apporter une aide sur mesure.

Publié le

En Ile-de-France, 60 000 personnes ont un parent, un conjoint ou un ami qui vit avec un trouble psychique. Chez certaines personnes, l’épidémie de Covid-19 peut générer une situation avec des effets importants sur la santé mentale : rupture de soins, difficulté à suivre son traitement, rechute ou encore apparition de nouveaux troubles. Les familles se sentent particulièrement démunies et peuvent avoir besoin d’aide pour les soutenir.

https://www.psyidf.fr/

Le 01 48 00 48 00 est un numéro gratuit, joignable de 13h à 21h 7/7, destiné aux aidants ou membres de l’entourage, quel que soit leur âge, et vivant en Ile-de-France, qui s’inquiètent pour un proche confiné ou en hospitalisation. Ce numéro doit être largement diffusé aux familles, y compris aux plus jeunes, qui peuvent appeler pour s’informer ou demander de l’aide.

Ce dispositif est piloté par le Dr Raphaël Gourevitch, Chef du Pôle CPOA (urgences psychiatriques franciliennes) au GHU Paris psychiatrie & neurosciences, et par le Pr Antoine Pelissolo, Chef de service en psychiatrie à l’Hôpital Henri Mondor (APHP). Il s’appuie sur la plateforme déjà créée pour l’occasion par le GHU Paris :

  • Orienter et informer : conseils, orientations, et informations sur les services et prises en charge adaptées, en faisant le lien avec l’ensemble des ressources nationales et régionales existantes (numéro vert Covid, CUMP, urgences, associations de patients, orientation médicale, psychiatrique ou sociale etc.).
  • Soutenir et accompagner : un soutien psychologique sous forme des téléconsultations de 30 minutes renouvelables 3 fois maximum avec un pool de psychologues.

La plateforme, dont les locaux sont installés sur le site Sainte-Anne du GHU Paris (14ème arrondissement), mobilise des professionnels infirmiers, cadres, psychologues, et médecins psychiatres du GHU Paris et de l’AP-HP. Des équipes bientôt renforcées par un appel au réseau sanitaire francilien créé par l’ARS Ile-de-France : www.renforts-covid.fr

Cette ligne ne s’adresse pas directement aux familles qui souhaiterait avoir des nouvelles de leur proche hospitalisé en établissement de santé. Ils peuvent contacter directement le 0800 130 000 (n° vert national).

PSY Ile de France - Soutien et information aux familles touchées par des troubles psychiques

  • Ma fille est suivie pour un trouble bipolaire. J’ai l’impression qu’elle ne va pas bien, elle dort moins et semble plus nerveuse.  Que puis je faire ?
  • Mon père est décédé du Covid-19 en EHPAD, nous n’avons pas pu faire de cérémonie. Je suis moi-même suivie en psychiatrie je suis très affectée par ce décès.  
  • Mon frère est en institution, je ne peux pas lui rendre visite, je me sens incapable de l’aider.
  • Mon fils est confiné seul dans une autre ville, il a des comportements et des propos étranges. Comment puis je l’aider ?
  • Je suis très angoissées j’ai des idées suicidaire très présentes, j’ai peur de passer à l’acte.
  • Mon fils souffre de schizophrènie,  est il plus à risque de Covid- 19 ? Quels risques encourent-il s’il est infecté ?
  • Mon mari a eu le Covid il y a 3 semaines, son médecin lui a dit qu'il est guéri. Cependant il a du mal à s’endormir et est anxieux concernant sa santé. Il supporte difficilement le confinement.
  • Je suis traité par antidépresseur et j'ai entendu que ce médicament pouvait endommager mon système immunitaire. Faut-il l'arrêter dans ce contexte de pandémie ?
  • Mon fils de 19 ans a beaucoup augmenté sa consommation de cannabis, comment l'aider ?
  • Mon mari consomme beaucoup d'alcool depuis de nombreux années et trouve que c'est un moment propice pour tout arrêter d'un coup, qu'en pensez-vous ?
  • Ma femme a du mal à supporter le confinement. Elle pense au difficultés financières que va traverser son entreprise et cela lui fait très peur. Je ne suis jamais aller voir un psychiatre de ma vie mais je sens que j'ai besoin de parler.
  • Mon fils a eu le diagnostic de schizophrénie l’année dernière. Il est bien suivi par son psychiatre. Cependant, il est confiné chez moi et demande beaucoup d’attention de ma part. Je suis en grande difficulté à maintenir mes efforts dans ce contexte.

A PROPOS DE :

GHU Paris : Le 1er janvier 2019, les hôpitaux Maison Blanche, Perray- Vaucluse, et Sainte-Anne se sont unis pour devenir le Groupe Hospitalier Universitaire (GHU) Paris psychiatrie & neurosciences. Avec 170 lieux de prise en charge (ambulatoire, hospitalisation, urgences) répartis dans la capitale, ces trois établissements fusionnés deviennent le 1er acteur hospitalier parisien des maladies mentales et du système nerveux. Au total, 66 000 usagers, soit 1 parisien sur 40, sont accueillis chaque année par les 5600 professionnels de santé du GHU, qui compte 600 médecins. Avec sa dimension universitaire, le GHU Paris se distingue dans la formation, l’enseignement et la recherche en psychiatrie, troubles neurologiques, et empowerment www.ghu-paris.fr

AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de patients : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

CONTACTS PRESSE :

ARS Île-de-France : Alizée Feauveaux - alizee.feauveaux@ars.sante.fr
GHU Paris : Florence Patenotte - f.patenotte@ghu-paris.fr
AP-HP : service.presse@aphp.fr

Télécharger