[6 fév 2020] La cinétique de croissance tumorale, un prédicteur du grade de malignité dans les Oligodendrogliomes, IDH-mutés, 1p/19q-codélétés

Publié le

L’étude « Imaging growth as a predictor of grade of malignancy and aggressiveness of IDH-mutant and 1p/19q-codeleted oligodendrogliomas in adults »  a été récemment menée par le Docteur Alexandre Roux (neurochirurgien en formation) et le Professeur Johan Pallud (neurochirurgien) du GHU Paris – Site Sainte-Anne au sein de l’axe Neuro-Oncologie de l’équipe IMABRAIN de l’IPNP. Elle vient d’être publiée le 6 Février 2020 dans la prestigieuse revue internationale Neuro-Oncology (Rang A, IF 10.09).

Les oligodendrogliomes sont des tumeurs cérébrales qui naissent des cellules gliales du cerveau. Ces derniers sont caractérisés par une moindre agressivité que les astrocytomes et une signature biologique et moléculaire spécifique (présence conjointe d’une mutation du gène IDH ainsi qu’une co-délétion 1p/19q).

Dans cette étude, nous avons mesuré la cinétique de croissance tumorale radiologique spontanée d’une série d’oligodendrogliomes de l’adulte pris en charge dans les services de Neurochirurgie du GHU Paris – Site Sainte-Anne (n=73) et du CHU Pitié-Salpêtrière (n=35) entre 2010 et 2016. Nous avons pu constater que la cinétique de croissance tumorale était plus élevée dans les oligodendrogliomes de grade III avec néoangiogenèse (n=37, médiane 10,4 mm/an, moyenne 10,0±6,9) que dans les oligodendrogliomes de grade III avec une augmentation isolée du nombre de mitoses (seuil≥6 mitoses, n=18, médiane 3,9 mm/an, moyenne 4,5±3,2; p=0,004) et que dans les oligodendrogliomes de grade II (n=53, médiane 2,3 mm/an, moyenne 2,8±2,2; p<0,001). Nous avons constaté une fréquence accrue de cinétique de croissance tumorale rapide (≥8mm/an) des tumeurs dans les oligodendrogliomes de grade III avec néoangiogenèse (54,1%) par rapport aux oligodendrogliomes de grade III avec une augmentation isolée du nombre de mitoses (11,1%; p<0,001) et par rapport aux oligodendrogliomes de grade II (0,0%; p<0,001). La présence d’une néoangiogenèse (p<0,001) ainsi que le nombre de mitoses ≥9 (p=0,013) étaient indépendamment associés à une cinétique de croissance tumorale ≥8 mm/an. Enfin, une cinétique de croissance tumorale ≥8 mm/an était le seul prédicteur indépendamment associé à une survie sans progression plus courte (p=0,041).

Ainsi, la mesure de la cinétique de croissance tumorale semble être un marqueur extrêmement précis permettant de classer les oligodendrogliomes de façon plus précise que le grading histologique proposé par la Classification OMS 2016 des Tumeurs du Système Nerveux Central.

*Imaging growth as a predictor of grade of malignancy and aggressiveness of IDH-mutant and 1p/19q-codeleted oligodendrogliomas in adults

Etude publiée dans le magazine en ligne Neuro-Oncology® du 6 Février 2020, journal medical de the Society for Neuro-Oncology

>>> Lien vers la publication