Publications scientifiques

Caractérisation clinico-radiologique et histo-moléculaire des gliomes malins des adolescents et des jeunes adultes

Publié le

L’étude « High-grade gliomas in adolescents and young adults highlight histomolecular differences with their adult and paediatric counterparts » a été récemment menée par le Docteur Alexandre Roux (neurochirurgien en formation), le Professeur Johan Pallud (neurochirurgien) et le Professeur Pascale Varlet (neuropathologiste) du GHU Paris – Site Sainte-Anne au sein de l’axe Neuro-Oncologie de l’équipe IMABRAIN de l’IPNP. Elle vient d’être publiée le 6 Février 2020 dans la prestigieuse revue internationale Neuro-Oncology (Rang A, IF 10.09).

S’il est bien connu que les gliomes (tumeurs cérébrales naissant du cerveau) malins de l’enfant sont biologiquement distincts de ceux de l’adulte, la population des gliomes de l’adolescent, véritable charnière entre enfants et adultes, est mal connue. Les gliomes de l’enfant et de l’adulte ayant des prises en charge thérapeutiques très différentes, la bonne orientation thérapeutique des gliomes malins de l’adolescent est un enjeu crucial pour améliorer leur pronostic. L’objectif principal de cette étude était de réaliser une caractérisation clinico-radio-histo-moléculaire des gliomes malins de l’adolescent afin d’en proposer une prise en charge adaptée.

Nous avons réalisé une étude rétrospective multicentrique incluant 112 patients adolescents pris en charge au sein des services de Neurochirurgie adulte et pédiatrique en région Ile-de-France entre 1998 et 2013. Les données d’imagerie ainsi que les échantillons histologiques ont bénéficié d’une relecture centralisée par des experts. Des analyses de pointe ont été menées (séquençage ciblé, séquençage de nouvelle génération, séquençage à haut débit de l’exome entier, analyse du profil de méthylation de l’ADN tumoral) afin d’affiner la classification de ses tumeurs selon un diagnostic intégré selon la Classification OMS 2016 des Tumeurs du Système Nerveux Central en tenant compte des recommandations proposées par le consortium cIMPACT-NOW.

Il apparaît que les gliomes malins de l’adolescent constituent une entité très hétérogène avec de différents groupes clinico-radiologiques et histo-moléculaires et notamment avec la présence de sous-types pédiatriques (mutants Histone H3, 40%) mais aussi de sous-types adultes (mutants IDH, 28%, rareté des oligodendrogliomes, IDH-mutés et 1p/19q co-délétés). Nous avons constaté une fréquence relativement élevée de mutants IDH rares dit « minoritaires » (20%). Un sous-type plus spécifique à l’adolescent a été mis en évidence (mutants Histone H3G34, 14%). Enfin, il apparaît que le grading histologique proposé par l’OMS n'a pas de valeur pronostique dans cette population d’adolescents alors que le sous-type histo-moléculaire a une importance pronostique majeure.

Ainsi, une prise en charge des adolescents et jeunes adultes porteurs des gliomes malins selon leur caractérisation histo-moléculaire précise - et non pas selon l’âge – est nécessaire  afin d’optimiser les thérapeutiques neuro-oncologiques plus personnalisées. Ces constats plaident en faveur de l’organisation d’une prise en charge spécifique pour ces patients et le GHU Paris – Site Sainte-Anne souhaite se rapprocher de Necker enfants-malades pour mettre en place une gestion en filière de la transition de l’enfant à l’adulte en neuro-oncologie.

Nous tenons à remercier la Ligue contre le Cancer qui a subventionné cette étude.


*High-grade gliomas in adolescents and young adults highlight histomolecular differences with their adult and paediatric counterparts 
Etude publiée dans le magazine en ligne Neuro-Oncology® du 6 Février 2020, journal medical de the Society for Neuro-Oncology