[Déc 2019] La thérapie de Pleine Conscience : une médiation articulant les espaces psychiques et corporels Reflet d’une pratique à l’hôpital Marmottan

Publié le

Qu’est-ce que la Pleine Conscience ?

La Pleine Conscience, ou Mindfulness, désigne une technique d’élargissement du champ de la conscience issue de la méditation et du yoga. Ces deux pratiques modèlent le rapport du sujet avec son corps et son fonctionnement mental. Elles permettent d’établir une autre relation à soi-même. Le yoga assouplit le clivage psyché/soma et permet d’expérimenter ses propres ressources d’apaisement et de détente, tandis que la méditation permet de s’observer avec recul et ainsi de mieux contenir la réactivité liée à l’activité mentale. Pour ce faire, le sujet exerce son attention à rester relié aux données sensorielles (respiration, sensations proprioceptives, sons) afin de se dégager de l’emprise cognitive. C’est comme si le sujet faisait un pas de côté avec ses pensées. Il peut alors explorer son activité mentale et son potentiel d’action depuis le corps. Le méditant est encouragé à résister à la pulsion d’agir, à observer et supporter l’émotion pour prendre conscience de son caractère éphémère. Accompagné par la voix du thérapeute, il travaille à dépasser inconfort et frustration et développe ainsi des capacités de self-control. Dans cette perspective, l’activité de penser y est envisagée comme une richesse mais aussi comme une source potentielle d’enfermement. Pour certains sujets, en effet, les processus cognitifs prennent une tonalité dépressive récurrente, voire constante, figeant toute forme d’investissement dans un certain négativisme. Les idées auxquelles on adhère trop fortement peuvent conduire dans une impasse dès lors qu’on les considère comme des faits irréfutables. La pleine conscience invite à envisager ce type de pensées avec plus de souplesse, comme une des multiples lectures que peut produire notre mental.